Votre testament : laissez un peu de vous à vos proches - Lori Robinson

Mon blogue

Votre testament : laissez un peu de vous à vos proches

Votre testament : laissez un peu de vous à vos proches - Lori Robinson

Vous vivez avec votre conjoint depuis 10 ans et vous n’avez pas d’enfant ensemble, mais vous l’aimez profondément et avez bâti des choses avec cette personne.  Vous ne voudriez pas la voir éprouver des difficultés financières si un malheur vous arrivait.  Pourtant, si demain, vous deviez malencontreusement avoir un accident mortel en voiture, sachez que, selon la Loi, votre conjoint n’héritera de vos biens que si vos parents sont, tous les deux, décédés, que vous n’avez pas de frère ou de sœur, ni de neveu ou de nièce, ce qui relativement assez rare… Votre frère mesquin depuis l’enfance n’est peut-être pas non plus la personne que vous désirez voir hériter de vos biens.  La disposition de vos biens à votre décès est un choix libre, tant que vous vous en occupez pendant votre vivant.  Ainsi, vous pourriez tout léguer à votre voisin qui vous a supporté plus que quiconque, ou tout remettre à une fondation, et ce, tout à fait légalement, en autant que ceci est indiqué dans votre testament.

Puisque vous avez travaillé si fort pour acquérir vos biens et développer votre patrimoine, votre planification fiscale devrait  inclure la rédaction de votre testament en bonne et due forme, car c’est à vous que revient la décision de qui bénéficiera un peu de votre dur labeur.

Rédiger un testament c’est aussi écourter les délais avant que vos proches puissent obtenir une certaine sécurité financière, permettre à vos avoirs de prospérer jusqu’à la majorité de vos enfants, sauver de l’impôt à vos héritiers ainsi que des frais juridiques ou administratifs que pourraient encourir la contestation de la distribution des biens ainsi que procéder plus rapidement au transfert de votre entreprise avec des directives claires.

Afin d’être bien préparer pour rédiger cet important document, listez tous les biens que vous possédez, qui vous tiennent à cœur et que vous désirez partager avec vos proches.  Annexez à cette liste les documents officiels qui y sont reliés comme ceux de votre assurance-vie ou de votre propriété par exemple.  Vous devrez aussi ajouter à cette liste des informations sur vos dettes et vos créanciers, car malheureusement votre ou vos héritiers auront aussi à assumer vos dettes à votre décès.  Choisissez ensuite le ou les noms des personnes qui hériteront et précisez le plus clairement possible qui ira à qui.  Vous devrez de plus nommer un exécuteur testamentaire, ou liquidateur, qui s’assurera du bon déroulement de la distribution de vos avoirs.  Si vous avez des enfants en bas âge, réfléchissez à qui serait le plus en mesure de les prendre en charge si un malheur se présentait. 

Votre testament contient également vos dernières volontés et la chance de vous faire entendre pour une dernière fois.  Si vous avez des souhaits particuliers concernant la disposition de votre corps, vos funérailles, ou si vous voulez faire don de vos organes à votre décès, vous pourrez le mentionner dans ce document officiel qui devra être officialisé.