Quelques journées de solitude... - Lori Robinson

Mon blogue

Quelques journées de solitude...

Quelques journées de solitude... - Lori Robinson

Prête à partir pour quatre jours dans la nature, pour une grande randonnée en solitaire, j’ai laissé mon chez-moi avec joie. J’avais organisé cette sortie depuis assez longtemps. Me retrouver seule dans la nature, est un réel plaisir, pour moi, mais je ne peux pas le partager avec mon conjoint. Il ne supporte pas les moustiques, les aléas climatiques et les nuits sans chauffage. Il me promit d’être présent à mon retour. J’apprécie, après avoir passé plusieurs jours sans une solitude totale, de le voir. Comme il a de nombreuses occupations, tant professionnelles que personnelles, il peut s’absenter sans que cela soit prévu. J’avais tout mis dans mon sac à dos, et je suis descendue dans la rue pour prendre mon automobile. Le parc où je voulais me rendre était à une distance assez grande, j’avais calculé que je mettrais plus de trois heures pour arriver à ma destination.

La semaine précédente, je m’étais organisée pour que tout soit au mieux avant mon départ. J’avais pris un rendez-vous avec un fabricant de salle de bain Rive-Sud pour que les travaux commencent peu après mon retour. De plus, j’avais pu faire quelques courses dans une boutique où des accessoires pour randonneurs étaient en vente. Il me manquait une gourde de grande capacité et des chaussettes supplémentaires. J’ai aussi pris deux couvertures de survie et un nouveau réchaud. Je voulais avoir tout le nécessaire, et qu’il soit de bonne qualité, pour que ma randonnée se passe bien. J’ai aussi pris un manteau de pluie supplémentaire. Avant de passer dans ce magasin, j’avais soigneusement regardé tout le matériel que je possédais déjà. Mes chaussures étaient dans un bon état, même si je pensais que cette promenade de plusieurs journées serait la dernière pour elles.

Une autre idée m’était venue en tête. Comme j’avais une tente de petite taille, je ne pouvais pas avoir beaucoup d’éclairage, ce qui me manquait le soir. J’aime lire et j’avais téléchargé plusieurs livres en format numérique. Avec mon cellulaire, je peux les consulter, même si je ne suis pas connectée à Internet. J’ai acheté plusieurs lampes électriques, que j’ai éparpillées partout dans la tente. Ce fut le premier soir que j’ai pu tester cette nouvelle installation. Après une longue journée de marche, je n’aspirais plus qu’à me poser une demi-heure en lisant avant de m’endormir. Une fois que toutes les issues de la tente furent fermées, j’ai allumé les lampes, qui ont diffusé un éclairage suffisant pour que je puisse lire.