Lire un maximum de livres pour tromper l’ennui - Lori Robinson

Mon blogue

Lire un maximum de livres pour tromper l’ennui

Lire un maximum de livres pour tromper l’ennui - Lori Robinson

Je lis presque un livre par semaine. Si vous pensez que j’ai beaucoup de temps à perdre, vous avez tout faux ! Je travaille autant que les autres, seulement, je ne rate pas une occasion pour sortir un livre et le lire. J’en ai toujours un dans mon sac. Je lis dans le métro, dans le train, dans le bus, au travail pendant mes pauses, quand j’attends mon tour chez le coiffeur, le médecin. L’autre jour, tandis que mon garagiste s’occupait du drainage de ma voiture, j’ai lu une centaine de pages d’un coup !

Je ne lis pas uniquement parce que j’aime lire. Je lis parce que je ne supporte pas d’attendre, ne serait-ce que dix minutes. Je ne sais pas ne rien faire. Il faut toujours que j’aie quelque chose en main. Alors je lis n’importe quoi, des romans, des biographies, des traités, des essais, tout ce qui me passe sous la main, que ce soit en librairie, ou à la bibliothèque.

J’achète en priorité, les livres qui sont mis en vedette, dans les magasins. Je pars du principe que si ces livres sont populaires, c’est qu’ils ont de grandes chances de me plaire, à moi aussi. Je suis rarement déçu, mais parfois, c’est vrai que les goûts de la majorité ne sont pas forcément les meilleurs.

Depuis quelque temps, j’essaie de lire des livres de philosophie et de développement personnel. Cette dernière catégorie est très populaire en magasin, tous les jours, il y a une nouveauté. Ils ne sont pas tous bons, certains sont même vraiment stupides, mais dans la plupart des cas, j’arrive à en tirer quelque chose. Mieux vivre au quotidien, ne plus me disputer avec ma famille, et réussir à me faire de nouveaux amis.

Je me suis aussi acheté une tablette, avec un écran rétro-éclairé pour ne pas m’abîmer les yeux. Le problème, c’est que les livres numériques sont aussi chers que les livres papiers, je ne comprends pas bien pourquoi. Pour le même prix, je préfère acheter un objet physique, tangible, pas vous ? Les éditeurs pourraient faire un effort, je suis sûr qu’il y aurait moins de piratage s’ils baissaient leurs prix de vente.

Le seul style littéraire que je n’ai pas encore testé, c’est la science-fiction. En fait, il y a tellement de choix, que je ne sais pas vraiment par quoi commencer ! Je pense que je pourrais aimer les romans d’anticipation, mais il faut que je fasse un choix, et que je me lance !